Questions fréquements posées

À l’automne 2021, les évêques canadiens ont annoncé un engagement financier national de 30 millions de dollars pour soutenir les initiatives de guérison et de réconciliation pour les survivants des pensionnats autochtones, leurs familles et leurs communautés. Le Fonds de réconciliation constitue un organisme de bienfaisance enregistré sans but lucratif sans lien de dépendance constitué en personne morale au niveau fédéral. Il a été mis en place pour gérer de manière indépendante les fonds reçus des diocèses. Les membres du conseil d’administration du Fonds approuvent les demandes de subvention soumises par l’intermédiaire des comités de réconciliation diocésains aux niveaux local et régional.

Bien qu’en 2015, le gouvernement du Canada ait déchargé les entités catholiques de leurs obligations en vertu de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens (CRRPI), après avoir déterminé que toutes les obligations avaient été respectées, les évêques du Canada reconnaissent que la campagne « Tous les efforts possibles » n’a pas donné les résultats escomptés. C’est pourquoi les évêques catholiques du Canada se sont engagés à l’échelle nationale à recueillir et à créer un fonds de 30 millions de dollars, le Fonds de réconciliation avec les Autochtones, qui veillera à :

 

  • mettre en place des mesures financières visant à assurer la transparence de son fonctionnement et sa bonne gouvernance;
  • créer des comités composés de membres autochtones et catholiques;
  • financer des projets selon les recommandations des comités régionaux ou diocésains, composés de membres autochtones et catholiques;
  • payer en sus des 30 millions de dollars recueillis, les frais administratifs éventuels, qui ne seront pas déduits de ce montant principal;
  • présenter régulièrement des mises à jour publiques sur la progression de cette initiative.

Dans le cadre de l’engagement national de 30 millions de dollars, l’archidiocèse d’Ottawa-Cornwall a accepté de recueillir 1,2 million de dollars. Un parcours commun vers la guérison, centré sur le Christ – Campagne de financement d’Ottawa-Cornwall en appui à la réconciliation est le titre de notre initiative visant à recueillir des fonds et à améliorer la relation entre l’archidiocèse et les peuples autochtones qui demeurent dans l’archidiocèse.

 

Le processus de financement sera géré selon des mesures visant à assurer la transparence de son fonctionnement et sa bonne gouvernance. Les fidèles recevront régulièrement des mises à jour quant aux projets financés et leur progression. Votre contribution financière est l’une des nombreuses étapes vers des relations renouvelées, empreintes de vérité, de réconciliation, d’amour et de respect.

Oui. Pour des raisons de transparence et de comptabilité, tous les fonds recueillis dans l’archidiocèse seront versés au Fonds de réconciliation. Cependant, la totalité des fonds recueillis dans l’archidiocèse seront utilisés pour financer des projets et des initiatives de guérison et de réconciliation entrepris par des groupes et des organisations autochtones qui œuvrent dans la région desservie par l’archidiocèse. Cliquez ici pour en savoir plus sur les organismes financés.

En harmonie avec l’enseignement catholique, les groupes et organismes autochtones locaux pourront présenter une demande de subventions pour financer des projets et des initiatives visant :

 

  • La guérison et la réconciliation pour les communautés et les familles.
  • La revitalisation de la culture et de la langue.
  • L’éducation et le développement communautaire.
  • Des dialogues avec des aînés, des chefs spirituels et des jeunes autochtones axés sur la spiritualité et la culture autochtones.

Non. Les fonds recueillis dans le cadre d’Un parcours commun vers la guérison, centré sur le Christ seront utilisés exclusivement pour des projets et des initiatives autochtones dans notre région.

Le Comité diocésain de réconciliation local cerne les besoins de la collectivité et détermine les projets et les organismes susceptibles d’y répondre. De plus, le comité recommandera les projets au conseil d’administration du Fonds de réconciliation avec les Autochtones, qui évaluera et décidera des projets retenus en fonction des critères établis.

Les membres du Comité diocésain de réconciliation sont :

  • Fred Gloade, Première Nation Sipekne’katik, Groupe des services de la CVR, à la retraite
  • Rose-Alma J. McDonald, Ph. D., Mohawk akwesasronon, territoire mohawk d’Akwesasne
  • Delores Peltier-Corkey, Confédération des Trois Feux, territoire non cédé Wiikwemkoong
  • Sheila Ruttan, directrice générale de la société inuite de logement à but non lucratif
  • Père Gerard Plant, prêtre des paroisses Leonard, St. Brigid et St. John the Evangelist
  • Anthony Ritchie, Comité pour les peuples autochtones, paroisse Holy Redeemer
  • Kimberly Walsh, archidiocèse d’Ottawa-Cornwall

 

Les directeurs du conseil d’administration du Fonds de réconciliation avec les Autochtones sont :

  • Chef Wilton Littlechild, Ph. D., chef cri, survivant des pensionnats pour Autochtones et avocat ayant servi à titre de commissaire pour la Commission de vérité et de réconciliation du Canada;

 

  • Giselle Marion, citoyenne du Tłı̨chǫ, née à Behchokǫ̀, dans les Territoires du Nord-Ouest. Mme Marion est directrice du Service à la clientèle du gouvernement du Tłı̨chǫ, à Behchokǫ̀;

 

  • Rosella Kinoshameg, femme de la nation des Odawas-Ojibways du territoire non cédé de Wikwemikong. Infirmière, elle compte plus de 50 années d’expérience en soins infirmiers, principalement auprès des communautés des Premières Nations.

Rendez-vous dès maintenant à CanadaHelps.org. Un reçu officiel pour fins d’impôts peut être remis à tous les donateurs.